Slumdog Millionaire 0

Synopsis

Jamal Malik, 18 ans, orphelin vivant dans les taudis de Mumbai, est sur le point de remporter la somme colossale de 20 millions de roupies lors de la version indienne de l’émission Qui veut gagner des millions ? Il n’est plus qu’à une question de la victoire lorsque la police l’arrête sur un soupçon de tricherie. Sommé de justifier ses bonnes réponses, Jamal explique d’où lui viennent ses connaissances et raconte sa vie dans la rue, ses histoires de famille et même celle de Latika, cette fille dont il est tombé amoureux et qu’il a perdue. Mais pourquoi ce jeune homme qui ne semble pas être motivé par l’appât du gain s’est-il retrouvé en finale de cette émission de télévision ? La réponse ne fait pas partie du jeu, mais elle est passionnante.

 


Slumdog Millionaire,
de Danny Boyle (et Loveleen Tandan),
avec Dev Patel, Freida Pinto, Anil Kapoor,
Grande Bretagne,
2h, 2009.

 

Avis Cinélangues

Un triomphe du cinéma de divertissement, Slumdog Millionaire est en même temps un vrai film d’auteur par le réalisateur de Trainspotting. Son adaptation du roman de Vikas Swarup Q&A (en français Les Fabuleuses Aventures d’un Indien malchanceux qui devint milliardaire) font se rencontrer d’une manière inédite au cinéma l’Inde Dickensienne de la Cité de la Joie et l’Inde romanesque de Bollywood, en une fresque extravagante épicée de Massala et ponctuée de tubes de la pop made in Goa. Il faut saluer la brillance narrative du scénario écrit au cordeau par Simon Beaufoy, scénariste de the Full Monty : pour chacune des réponses correctes du héros, vient s’insérer dans le récit le flashback d’un épisode de sa vie qui explique pourquoi ce gamin sans éducation des bidonvilles s’est trouvé en possession de la réponse à une question aussi pointue. La tradition du mélodrame bollywoodien est sauve, puisque chacun de ses aveux lui est arraché par la force lors d’un interrogatoire de police musclé qui contraste avec son face à face avec le présentateur du jeu sur le plateau télévisé chatoyant. Ce montage alternatif brodant progressivement la tapisserie d’une romance impossible entretient le suspense jusqu’à un final qui ne peut que remporter l’adhésion d’un public enthousiaste. Le feel good movie ultime doublé d’une réflexion sur le destin de l’Inde moderne.” url=””]

Public conseillé : Collège

Thèmes : L’art de vivre ensemble / Sentiment d’appartenance : singularités et solidarités / L’apprentissage de la solidarité ou mise en valeur des singularités / La ville comme lieu d’expression des singularités et des solidarités ; villes et intégration ; Du stéréotype à la connaissance de l’autre

Dossiers pédagogiques :

http://lecinema.letheatre-narbonne.com/UserFiles/File/2008-2009/avril/slumdog/peda-slumdog.pdf

http://www.zerodeconduite.net/dplock/zdc_slumdogmillionaire.pdf

http://www.amnesty.be/jeunes/IMG/pdf/Slumdog_BON.pdf

http://www.filmeducation.org/slumdogmillionaire/idea.html

Share