Viva la libertà 0

Synopsis

Enrico Oliveri, secrétaire général du parti de l’opposition est inquiet : les sondages le donnent perdant. Un soir, il disparaît brusquement laissant une note laconique. C’est la panique au sein du parti, tout le monde s’interroge pour essayer de comprendre les raisons de sa fuite pendant que son conseiller Andrea Bottini et sa femme Anna se creusent la tête pour trouver une solution. C’est Anna qui évoque en premier le nom du frère jumeau du secrétaire général, Giovanni Ernani, un philosophe de génie, atteint de dépression bipolaire. Andrea décide de le rencontrer et élabore un plan dangereux.

 

Viva la libertà,
de Roberto Andò,
avec Toni Servillo, Valerio Mastrandrea et Valeria Bruni-Tedeschi,
2014, couleurs, 1h34.

 

Avis Cinélangues

Le film est une adaptation cinématographique du roman du même auteur Il trono vuoto et ne serait-ce que pour cette raison, il représente une occasion magnifique d’étudier le passage de l’oeuvre romanesque à l’oeuvre filmique et de voir comment les deux langages s’articulent pour délivrer le même message.
Le film met en scène le thème tout à fait littéraire du double, et traite de la folie, sujet cher à la littérature, au cinéma et même à la chanson en Italie. Voilà donc plusieurs pistes qui permettront de traiter le film avec des classes littéraires.
Mais les citoyens de demain que sont nos élèves, toutes séries confondues, ne seront pas en reste, car le film s’interroge et nous questionne sur le rôle joué par l’homme politique face au pays, face aux citoyens, face à lui même, l’homme qui avait des rêves ou des ambitions.
Une œuvre très riche, interprétée par un acteur qui se surclasse dans son double rôle. Cela ne pourra que séduire nos jeunes et permettre un travail vivant en classe.

Public conseillé : cycle terminal

Notions : lieux et formes du pouvoir, espaces et échanges

http://www.cinelangues.com/wp-content/uploads/2014/10/Dossier-pÇdagogique-viva-la-liberta-smetto.._2014-2015-1.pdf

Share