ETE 93 – Coup de coeur 0

Synopsis

Suite à la mort de ses parents, Frida, 6 ans, quitte Barcelone et part vivre à la campagne chez son oncle et sa tante et leur petite fille de 3 ans. Le temps d’un été, l’été 93, Frida apprendra à accepter son chagrin, et ses parents adoptifs apprendront à l’aimer comme leur propre fille.

 


Eté 93
,
de Carla Simon Pipó, avec Laia Artigas, Paula Blanco, Bruna Cusí, Espagne, 2017, 1h38

 

Avis Cinélangues

Proposer un film en catalan dans la programmation Cinélangues n’est pas coutume et pourrait sembler incongru dans le cadre de notre enseignement du castillan…Toutefois ce film, de par la finesse de sa réalisation et la justesse des dialogues et du jeu des jeunes acteurs, transcende toute problématique linguistique. C’est notre “Coup de Coeur” pour un film qui traite de manière subtile, sans mélodrame d’un thème grave peu abordé au cinéma (même si on ne peut bien sûr s’empêcher de penser à Cría Cuervos…) celui du deuil des enfants. Le spectateur découvre seulement très progressivement la situation de Frida, petite fille de la ville faisant l’apprentissage d’une nouvelle vie à la campagne. Carla Simon filme l’enfance avec grâce, sans rien occulter néanmoins de sa sauvagerie, et son cheminement vers la prise de conscience de la disparition de ses parents. Un très beau film, de belles scènes bucoliques entre Frida et sa petite cousine, un film poignant, qui touchera nos élèves, plutôt de lycée (même si l’âge des protagonistes du film conduirait à proposer le film à des collégiens).

Public: Lycée

Notions:
La famille
Sentiment d’appartenance : singularités et solidarités
L’apprentissage de la solidarité ou mise en valeur des singularités

Dossier de presse
Dossier de presse Ete 93

Share