Home > Espagnol > A propos

A propos

La programmation 2018-2019 fait la part belle à une temporalité singulière, celle de l’adolescence avec ses problématiques spécifiques, construction identitaire, confrontation à l’autre et apprentissage des rôles sociaux, intégration et rébellion familiale.

Le film argentin, Mon meilleur ami de Martin Deus, prix Cannes Ecrans Junior, évoque ces amities, si importantes au moment de l’adolescence, qu’elles peuvent changer votre vision du monde et votre vie future. Lorenzo, le sage ne sera plus le même après avoir connu Caito le sombre et découvert, sous son masque de sagesse, sa propre complexité. Dans le film chilien Rara de Pepa San Martin, pas d’histoire d’amitié, mais un modèle familial hors norme qui oblige à se confronter au regard des autres. La petite Sara découvre, non sans douleur, sa différence et l’intolérance sociale dont sa mère et sa compagne font l’objet. Les préjugés ont la vie dure et ne sont pas faciles à assumer à un âge où l’on n’est pas encore aguerri pour cela.

L’adolescence est aussi l’âge où l’on commence à découvrir le monde et à entrer en rébellion… Chemin initiatique, prise de conscience…C’est ce que vit Alma dans le film L’olivier de Iciar Bollain, elle qui, à la façon de Don Quichotte, part en guerre contre les multinationales, portée par un engagement sans faille. Les adolescents qui pénètrent dans la gated community du film La zona, ont eux aussi envie de découvrir le monde…Ou plutôt, l’autre monde, celui qui se trouve de l’autre côté du mur et auquel ils n’ont pas accès. Les trois jeunes mexicains feront rapidement les frais de leur curiosité…

L’organisation sociale et politique sont les thèmes qui rassemblent les films cubain et argentin Guantanamera, El Presidente et Citoyen d’honneur. La nouvelle sortie en copie neuve de Guantanamera, dernier film de Gutierrez Alea, est une belle occasion de se replonger dans l’univers bureaucratique cubain évoqué avec un humour noir irresistible…Autre univers dans El presidente, celui des somments internationaux, des compromis et des compromissions, avec l’irremplaçable Ricardo Darín tandis que Citoyen d’honneur nous embarque dans un thriller terrifiant dans lequel un voyage nostalgique vire au cauchemar sur fond de différences culturelles, de rancoeur sociale et sentimentale.

Enfin, après le Chili, mis à l’honneur l’année dernière, c’est le Mexique, qui cette année donnera sa coloration à la programmation. L’évocation de la fête des morts dans le film d’animation Coco que nous avons reprogrammé en début année afin que les projections coincident avec la période de la Toussaint et celle de la merveilleuse Chavela Vargas dans le documentaire éponyme, permettront de commencer et de finir l’année sur les thèmes de l’amour, de la mémoire des proches et de la musique!…

Share