Lea 3

Synopsis

Lea a grandi dans une famille criminelle en Calabre. Le père de sa fille Denise est aussi membre de la mafia. Lea aspire cependant à une vie différente pour sa fille, sans violence, ni peur ni mensonge. Elle décide de coopérer avec la justice, pour bénéficier du régime de protection des témoins et ainsi tenter de s’enfuir… Inspiré de l’histoire vraie de Lea Garofalo, le combat d’une femme pour échapper à la mafia.

 
Lea

Lea,
de Marco Tullio Giordana, avec Vanessa Scalera, Linda Caridi, Alessio Praticò, Italie, 2016, 1h 35

 

Avis Cinélangues

La mafia oui, encore, mais cette fois vue au féminin.
Léa semble conçu tout exprès pour l’étude en classe. On ne pouvait pas mieux poser le problème de la femme dans l’univers de la mafia. Léa et sa fille ne sont pas les seules femmes présentes à l’écran. En face d’elles les “bonnes épouses”, “les “bonnes mères” qui s’en tiennent au rôle qui leur est imposé. Héros et antihéros se confrontent illustrant avec vivacité et émotion les règles de vie au sein de la “Ndrangheta.
S’appuyant sur des faits avérés, le film peut être un point de départ pour une plongée dans la réalité de la ‘Ndrangheta au féminin. Par ailleurs l’identification avec l’héroïne, pour nos élèves, pourra être d’autant plus forte que la fille de Léa aura leur âge.

Public conseillé : Lycée

Dossier pédagogique

Share