Manos sucias 1

Synopsis

Delio et Jacobo, un pêcheur désespéré et un jeune homme naïf, vivent à Buenaventura, la ville la plus dangereuse de Colombie. Pour échapper à la pauvreté, ils acceptent de participer à un trafic de drogue. Sur les eaux du Pacifique, le duo doit transporter une torpille contenant 100 kilos de cocaïne, cachée dans un filet de pêche. Grâce à ce voyage à haut risque, ils vont gagner beaucoup d’argent, beaucoup plus qu’ils n’auraient imaginé. Leur joie est de courte durée. Entre les trafiquants qui menacent leur famille et la police qui les poursuit, commence alors une course effrénée pour leur survie…

 

Manos sucias

Manos sucias
de Josef Wladyka avec Christian James Advincula, Jarlin Martinez, Hadder Blandon, Colombie, 2015, 1h24

 

Avis Cinélangues

Premier long-métrage du jeune réalisateur Josef Wladyka, ce narco-thriller devrait plaire à des lycéens en demande de suspense et d’énergie… ! Le film offre un éclairage documentaire sur un aspect sombre de la réalité colombienne, l’hégémonie endémique du trafic de cocaïne qui, dans certaines régions, supplante les économies locales comme les moyens de subsistance traditionnels. Il montre comment ce trafic s’infiltre dans le quotidien et devient un mode de vie à part entière, générant une compromission collective de pans entiers de populations contraintes à y prendre part, entre les affrontements à l’arme lourde des groupes paramilitaires, des contestataires politiques et des organisations criminelles. L’action se situe sur la côte Pacifique de la Colombie où vivent dans la plus grande pauvreté les afro-colombiens qui n’ont pas encore décidé d’émigrer vers Bogota. Les deux personnages principaux, de pauvres « crève la faim », ne correspondent pas aux stéréotypes des trafiquants de drogue traditionnels. Ce sont des jeunes poussés par la misère et séduits dans leur naiveté par l’argent facile. Le film dresse en toile de fond, le portrait de cette jeunesse condamnée aux trafics en tout genre pour survivre. En classe, il offre de nombreuses pistes de reflexion. Il permettra de travailler à la fois sur les notions Art de vivre ensemble et Lieux et Formes de pouvoir

Public conseillé: Lycée (Seconde/Cycle Terminal)

Matériel pédagogique :
VO scope Vocable
http://www.vocable.fr/index.php?option=com_content&view=article&layout=enseignants&id=1834&Itemid=1212

Share