Santiago Italia 0

Synopsis

Après le coup d’État militaire du général Pinochet de septembre 1973, l’ambassade d’Italie à Santiago (Chili) a accueilli des centaines de demandeurs d’asile. À travers des témoignages, le documentaire de Nanni Moretti raconte cette période durant laquelle de nombreuses vies ont pu être sauvées grâce à quelques diplomates italiens.

 


Santiago Italia
de Nanni Moretti, avec Nanni Moretti, Italie, 2019, 1h20

 

Avis Cinélangues

Loin de présenter uniquement le Chili au moment de la mort d’Allende et du coup d’état de Pinochet, le film nous plonge également dans l’Italie des années ‘70. L’effervescence et les espoirs de cette génération, le pays en plein changement, mais également capable de s’ouvrir et d’accueillir avec enthousiasme.

Moretti n’exprime aucune déclaration d’intention, aucun proclame quant aux raisons qui l’ont poussé à choisir ce sujet, cependant son propos est évident. Cela permettra d’opérer un travail de contextualisation de la sortie du film en explorant le paysage politique de l’Italie de nos jours et sa politique migratoire. Une confrontation voulue entre passé et présent afin de rappeler que l’Italie n’a pas toujours été le pays xénophobe qu’elle semble être devenu, si l’on s’en tient à la politique du ministre de l’intérieur.

Une prise de position claire donc, Moretti le dit dans une de ses rares interventions dans le film « Io sono di parte », qui confère au film une portée civique, morale, politique, donnant donc à l’oeuvre cinématographique le rôle d’un contre-pouvoir qui pourra également être l’objet d’une lecture dans cet axe.

Travail interdisciplinaire – Le film mêlant l’espagnol et l’italien et montrant un pan de l’histoire aussi bien chilienne qu’italienne se prête merveilleusement à un travail interdisciplinaire entre les professeurs d’espagnol et d’italien.
La collaboration sera fructueuse bien entendu pour l’apport culturel et linguistique pour chacune des matières, mais également pour favoriser la discrimination entre les deux langues que nos élèves, les pratiquant en LV2 et LV3, ont souvent tendance à confondre.

Axes :
– 2de : le passé dans le présent, village-quartier-ville, représentation de soi, rapport à autrui
– 1ère :Identité et échanges, espace privé et espace public, diversité et inclusion, territoire et mémoire, fictions et réalités, art et pouvoir

Notions pour la T :
– Espaces et échanges, Lieux et formes du pouvoir, L’idée de progrès

Public conseillé : Lycée (Cycle Terminal)

Lien pédagogique :
http://www.le-pacte.com/france/prochainement/detail/santiago-italia/

Share